Isolation des murs : faites-vous accompagner par un professionnel

En France, 70 % de la consommation énergétique de la maison concerne le chauffage. Une mauvaise isolation thermique crée de l’inconfort et gonfle rapidement la facture d’énergie.

Pour éviter la déperdition de chaleur de votre logement, il est nécessaire de garantir une bonne isolation des murs. Maison Durable, expert de l’isolation maison, vous guide pour réaliser et financer vos travaux.

  • Bilan énergétique de votre logement
  • Un seul interlocuteur et un accompagnement de A à Z
  • Nous vous guidons pour bénéficier des aides financières
Faire appel à un expert Maison Durable
Chambre d'une maison

Une mauvaise isolation thermique, ça veut dire quoi ?

Dans une maison mal isolée, les murs représentent jusqu’à 25 % de perte de chaleur. Leur isolation est donc une étape incontournable pour réduire les coûts énergétiques. Mais comment savoir si vos murs sont bien isolés ?

Comment repérer une mauvaise isolation thermique chez moi ?

Pendant les périodes froides de l’année, il y a des signes qui ne trompent pas :

Certaines pièces sont plus difficiles à chauffer que d’autres
Les murs et les planchers sont froids
L’air s’infiltre à proximité des portes ou des fenêtres
L’humidité s’installe, notamment des moisissures aux angles du plafond
La tapisserie se décolle ou des cloques apparaissent sur la peinture
Vous entendez beaucoup de bruit provenant de l’extérieur du logement
Vos frais de chauffage ou de climatisation sont élevés

Il est également possible de détecter une mauvaise isolation en été. L’air intérieur est-il chaud en permanence ? Avez-vous l’impression que la climatisation est inefficace ?

Si certains symptômes vous concernent, nous vous conseillons de réaliser un Diagnostic de Performance Énergétique (DPE) pour établir un bilan détaillé. Cette analyse vous permet de connaître les points forts et les points faibles de votre isolation, afin de prioriser les travaux.

Quelles sont les conséquences d’une mauvaise isolation thermique ?

Une mauvaise isolation des murs n’est pas qu’une histoire de coût. Sur le long terme, vous pouvez faire face à de sérieux problèmes :

Insalubrité

En hiver, si vos murs sont mal isolés et mal ventilés, de la condensation peut se former et développer des champignons. La présence de moisissure facilite l’apparition de crises d’asthme ou de maladies pulmonaires.

Inconfort

Une température trop basse en hiver et trop haute en été, et une mauvaise isolation phonique.

Endommagement des appareils

À cause des déperditions de chaleur, les équipements de chauffage et de climatisation doivent tourner à plein régime, ce qui les détériore plus rapidement.

Consommation d’énergie importante

Un impact négatif sur l’environnement, en plus d’une hausse de la facture d’énergie.

Vous souhaitez vendre ou louer votre maison ? La consommation d’énergie d’un logement est aujourd’hui un critère de sélection pour les acheteurs ou locataires potentiels, au même titre que la surface ou le prix. Isoler sa maison, c’est aussi valoriser son patrimoine.

J'isole mes murs
Lumière d'une fenêtre

Isolation des murs et des rampants : quelles sont les différentes techniques ?

Pour isoler les murs d’un logement, vous avez deux solutions : l’isolation des murs par l’intérieur et celle par l’extérieur. Le choix dépend de votre type d’habitation et de votre budget.

L’isolation des murs par l’intérieur

L’isolation des murs par l’intérieur (ITI) consiste à poser un isolant directement sur le mur, côté intérieur de l’habitation. Il existe deux types d’application principales :

  • Panneaux de doublage sur ossature (murs lisses et propres) : l’isolant est collé au mur ou fixé à l’aide d’une ossature en métal ou en bois. Il est ensuite recouvert d’un panneau de parement ;
  • Panneaux sur une contre-cloison (murs irréguliers) : l’isolant est placé derrière une contre-cloison (plâtre, briques…). Une lame d’air est maintenue entre l’isolant et le mur.

À savoir que l’isolant peut être posé sous forme de plaque (rouleau de laine de verre par exemple) ou projeté (en vrac). En ce qui concerne le panneau de finition, chez Maison Durable, nous utilisons le placo BA13 et tous ses dérivés selon le besoin thermique et acoustique.

L’isolation des murs par l’intérieur est la solution la moins coûteuse. Elle convient aux ménages qui souhaitent réaménager leur intérieur. Simple et rapide à mettre en œuvre, elle ne modifie pas l’aspect extérieur du bâtiment. L’inconvénient majeur de ce type d’isolation thermique, néanmoins, c’est qu’elle diminue la surface habitable (notamment dans le cas d’un isolant épais).

J'isole mes murs par l'intérieur
Isolation des murs
Mur en briques

L’isolation des murs par l’extérieur

L’isolation des murs par l’extérieur (ITE) consiste à envelopper votre logement d’une couche isolante. C’est une solution à privilégier dans le cas d’un ravalement de façade. Il existe deux techniques différentes :

  • L’isolation par enduit (murs lisses et propres) : panneaux isolants collés ou vissés à la façade de la maison. Un enduit de finition est ensuite appliqué, ce qui donne l’aspect extérieur ;
  • L’isolation par bardage (murs irréguliers) : panneaux isolants vissés à une ossature métallique puis recouverts d’un bardage. Une lame d’air est maintenue pour assurer une bonne ventilation.

Bien que ce type d’isolation thermique soit performant, chez Maison Durable, nous ne pratiquons pas l'isolation des murs par l'extérieur. En effet, cette technique présente plusieurs inconvénients :

  • Cela augmente le coefficient d'occupation au sol sur le terrain.
  • Le pont thermique entre les combles et la façade reste malgré tout très important.
  • La fixation des systèmes de fermeture est à revoir (volets battants).
  • L'isolation des tableaux et appuis de fenêtres réduisent la grandeur des ouvertures et donc l'apport lumineux.
  • Ne pas traiter les linteaux et les appuis de fenêtres engendre 18% de déperdition et réduit d’autant l’efficacité du système.

Comment isoler les rampants ?

Tout comme les murs, le toit peut être isolé par l’intérieur ou l’extérieur :

Isolation par l’intérieur

En simple ou double couche, le panneau isolant est posé entre les chevrons du toit.

Isolation par l’extérieur

Rénovation du toit, ce qui permet de garder un maximum de surface habitable dans les combles.

Quels sont les meilleurs isolants pour les murs et les rampants ?

Le choix de l’isolant dépend de votre type de logement, de votre environnement et de votre budget. On compte trois grandes familles :

Isolants minéraux

Économiques et ignifuges (10€/m²). La laine de verre est la plus répandue en France, avec un excellent ratio entre épaisseur et résistance thermique. Il existe aussi la laine de roche.

Isolants synthétiques

Tel que le système isolant performant en multi-couche thermo-reflecteur qui reste sec, résistant au feu et aux nuisibles, mais au prix assez élevé (70€/m²).

Isolants biosourcés

Liège, fibre de bois, chanvre, plume de canard… Ce sont les plus écologiques (entre 15 et 20€/m²). Chacun a ses propres caractéristiques.
J'isole mes rampants

Isolation des murs et des rampants : pourquoi faire appel à un professionnel ?

Pour garantir la qualité de votre isolation et bénéficier des aides financières de l’État, il est nécessaire de faire appel à un installateur professionnel. Seul un spécialiste saura déterminer l’isolation la mieux adaptée à votre habitat.

Qu’est-ce que Maison Durable peut faire pour moi ?

Expert de l‘isolation maison, Maison Durable vous accompagne dans une démarche d’isolation de vos murs et de vos rampants.

Nos plaquistes réalisent tout d’abord un bilan énergétique de votre logement : points forts, points faibles et recommandations personnalisées.

Nous prenons en compte vos besoins pour vous proposer des solutions d’aménagement intérieur sur-mesure.

Le devis est ensuite établi en fonction des aides financières auxquelles vous avez droit. Dès que le délai est validé et l’acompte versé, nous intervenons pour les travaux d’isolation sur un minimum de 20 jours.

Je fais appel à un professionnel
Membre de l'équipe Maison Durable

L'isolation des murs, combien ça coûte ?

Le coût de l’isolation thermique dépend de la technique, des matériaux isolants, de la surface à couvrir, de l’accès à votre habitation et de vos revenus.

Il est très variable selon les cas, mais vous pouvez estimer une fourchette de 55 à 85€/m² pour isoler les murs, et une fourchette de 70 à 100€/m² pour isoler les rampants - avec la finition en plaque de plâtre et hors aides déduites.

Il existe également des solutions de financement chez Maison Durable.
Je calcule mes aides

Existe-t-il des aides financières pour les travaux d’isolation des murs ?

Deux primes sont ouvertes aux ménages qui réalisent des travaux d’isolation thermique auprès de professionnels. Elles sont versées pour tous les logements construits sur le sol français depuis au moins 2 ans :

  • La prime CEE : elle dépend des revenus fiscaux du ménage et des travaux ;
  • MaPrimeRénov’ : elle dépend des revenus fiscaux du ménage et du lieu d’habitation.

Chez Maison Durable, nous déduisons directement la prime CEE au prix des travaux dans le devis. Nous vous accompagnons ensuite pour créer votre compte sur MaPrimeRénov’ afin de bénéficier de toutes les aides financières.

Je calcule mes aides
Calculette et fiche financière